Nous avons mis en place une apiculture respectueuse des abeilles, une apiculture de type extensive.

Notre petite exploitation possède actuellement une trentaine de ruche réparties sur deux ruchers dans l’Auxois, entourés de pâturages et de forêts. Notre priorité est la santé des abeilles, car des abeilles heureuses et en pleine forme produisent du miel! La flore sauvage autour des ruchers et le peu de culture céréalière vous garantissent un miel de grande qualité, riche en gout dont les saveurs raviront vos papilles durant la dégustation.

Faites-vous de l’importation de reines / abeilles ?

La grande majorité des reines sont issues de nos ruchers, de notre modèle d’élevage qui lui aussi est respectueux des abeilles. Nous importons peu de reines sur nos ruchers, et lorsque nous devons le faire, celles-ci sont françaises et issues d’élevages reconnus en Bourgogne.

Naissance d'une reine sur nos ruchers

naissance-reine-2.jpg naissance-reine-3.jpg

Ajoutez-vous du sucre dans votre miel ?

NON ! Nous produisons une petite quantité de miel de qualité. Et ça le restera ainsi. STOP AUX IDEES RECUES! Gouttez notre miel et vous ressentirez ce gout authentique de fleurs sauvages.

Importez-vous de la cire d'Europe ou du Monde ?

La qualité de la cire est primordiale pour la santé des abeilles. Nous achetons de la cire française qualité 1er choix (cire la plus pure) afin d’aider nos jeunes essaims à démarrer. Grace à de nouvelles méthodes apicoles que nous allons mettre en place dès 2020, nous espérons devenir entièrement autonome en cire d’ici peu. Ainsi, en circuit fermé, nous seront capable de garantir notre qualité de cire.

Traitez-vous les abeilles avec des médicaments ?

L’abeille est constamment agressée par de nombreux fléaux. Nous commençons à avoir le frelon asiatique dans nos ruchers mais sa présence n’est pas encore assez forte pour déranger l’abeille. Actuellement, le parasite qui fait le plus de dégâts sur nos colonies est le varroa destructor, capable de décimer une ruche complète en peu de temps.

Nous traitons actuellement ce parasite lorsque la récolte de miel est terminée, afin qu’aucune trace du traitement ne soit présent dans nos récoltes de miel. Parallèlement à ce traitement qui à lieu une fois de l’année, nous pratiquons la sélection des abeilles résistant le mieux à ce parasite. Ainsi à terme, l’idéal serait de pouvoir se passer totalement de traitement.

Des recherches sont actuellement en cours sur ces méthodes de sélection par divers organismes. Nous ne pensons pas qu’un médicament miracle puisse éradiquer cet acarien du territoire français.

Nous insistons sur ce point, actuellement une ruche non traiter meurt rapidement. Dans le cadre de la préservation de l’abeille, nous n’avons actuellement pas d’autres choix que le traitement en attendant que de meilleures solutions soient développées (comme la sélection d’abeilles résistantes mais c’est très long).

Avez-vous beaucoup de pertes ?

Nous perdons quelques colonies chaque année, malgré le soin apporté aux abeilles tout au long de la saison. Les hivers longs, les fortes chaleurs d’été, la sècheresse et le temps incertain pèsent également sur l’état de santé des abeilles en plus des différents agresseurs (varroa, frelon asiatique etc..)