Une question qui revient souvent lors de l’approche des fêtes sur les marchés en fin d’année :

« Mais que font les abeilles en hiver, elles hibernent ? »

Tout d’abord, merci d’avoir posé cette excellente question !

Lorsque l’hiver approche, la ruche tourne au ralenti, la reine a quasiment arrêté sa ponte et toutes les abeilles se resserrent autour d’elle afin de former une grappe qui permet de produire de la chaleur. Par un mouvement circulaire, les abeilles échangent leur place tour après tour. Ainsi les abeilles situées au centre de la sphère s’en éloignent petit à petit jusqu’à être exposées à l’extérieur de la grappe avant de repartir au cœur de la colonie pour produire à nouveau de la chaleur et reprendre des forces, se nourrir.

Ces abeilles sont toutes coordonnées entre elles, se déplacent toutes ensemble dans la ruche pour consommer les ressources nécessaires qui leur permettront de surmonter l’hiver.

Après une longue période de froid, lorsque qu’une belle journée ensoleillée vient réchauffer le bois de leur habitat, les abeilles peuvent effectuer un vol de propreté. Eh oui, une abeille est un animal très propre, les besoins sont faits à l’extérieur de la maison ! Il en va de même pour les congénères qui n’ont pas survécu au froid et à l’hiver… Ceux-ci seront poussés à l’extérieur par les nettoyeuses.

Et l’apiculteur, il est en vacances ?

Avec les températures, il n’est pas possible d’ouvrir les ruches pour contrôler le bon état des colonies. En revanche, il est indispensable de peser chaque ruche afin de prévenir tout manque de nourriture et ainsi éviter à la colonie de mourir. A cette période, la première cause de mortalité n’est pas le froid mais la faim qui peut être cumulée à d’autres facteurs environnementaux.

En plus de contrôler régulièrement les ruchers, c’est aussi l’occasion de faire les marchés pour commercialiser le miel de l’année, mais également de continuer les préparatifs de la saison suivante. Il faut réparer les anciennes ruches, les peindre, monter des cadres neufs, poser des feuilles de cire etc…

En général, les activités d’hiver de l’apiculteur ne se déroulent pas très loin du poêle, dans l’atelier, histoire de rester bien au chaud avec Bruno.