C’est LA phrase que j’ai déjà eu l’occasion d’entendre lors des manifestations auxquelles j’ai participé.

Il faut bien différencier deux choses, le standard industriel et le petit producteur de miel, qu’il soit professionnel ou amateur

Tout d’abord, le miel industriel est constitué de différents miels (parfois du monde entier). J’aime souvent dire, le miel c’est comme le vin. Si vous mélangez le travail de plusieurs producteurs dans un pot de miel, vous obtiendrez un produit très correct, respectant les critères qualité législatif mais dont le gout sera, comment dire... Simplement sucré, passe partout et très classique. En clair, tous ces arômes mélangés et noyés dans la masse ne pourront plus s’exprimer.

Concernant les miels de producteurs c’est différent. Vous avez peut-être goûté le miel d’un petit producteur, mais il est important de savoir que chaque miel est unique, même en toutes fleurs. C’est alors le reflet de son terroir et certaines variétés florales qui vont s’exprimer plus que d’autres.

Peu importe le lieu où vous achetez votre miel, il faut garder à l’esprit que ce produit se déguste comme un grand cru lorsqu’il provient d’une petite exploitation. Vous y trouverez le savoir-faire de l’apiculteur qui y mettra toute sa passion.

N’hésitez pas à franchir le pas, demandez de déguster le miel lorsque vous êtes sur un marché producteur afin de familiariser vos papilles à ce panel de saveurs.

Ainsi, à l’Earl Apidae, nous ne mélangeons pas les miels de nos ruchers car nous faisons un miel de terroir, fier de représenter la flore locale, patrimoine de l’Auxois.

Sur nos ruchers, il y a très peu de cultures céréalières, beaucoup de prairies et de pâturage mais également des petites forêts, des haies d’aubépines, des vergers, des acacias… En bref, un terroir riche que nos abeilles exploitent avec amour.